Accueil » À la une » Quelque chose de pas normal dans les chiffres des 500 jours du Roi Philippe
Philippe
Occuper le trône n'est pas toujours évident.

Quelque chose de pas normal dans les chiffres des 500 jours du Roi Philippe

BRUXELLES – Après 500 jours de règne, le jeune et fringuant souverain belge, le roi Philippe, affiche un compteur hors norme.

Philippe de Belgique présente une activité officielle rarement atteinte dans l’histoire contemporaine de notre famille royale. Voyons en détail son bulletin à mi-mille jours d’occupation du trône :

  •  415 activités officielles, dont les audiences qui se déroulent toujours en colloque singulier ;
  •  20 voyages à l’étranger, dont un en famille à l’île d’Yeu et un autre à Chypre avec Dame Mathilde ;
  • 13 Entrées dites Joyeuses et pourtant sans Peket, Genièvre ni pils ou trappistes ;
  • 34 communes belges de visitées dont celle de Laeken qui jouit visiblement d’un prestige particulier car visitée quasi autant de fois qu’il y a eu de jours de règne ;
  • 0 usage du droit de cuissage alors qu’il aurait pu en profiter 43.881 fois. Plus très utile car il aurait récupéré la clé de la ceinture de chasteté de sa Majesté blonde ;
  • 2 saltimbanques coulés dans les douves du château, leur spectacle était affligeant ;
  • 1 courrier bien senti à son père pour lui expliquer que ce dernier ferait mieux de raccommoder son vieux peignoir que de se mêler du job repris inconstitutionnellement ;
  • 20 km de Bruxelles entouré de 14 gardes du corps ;
  • 13.000 plants de cannabis dans les serres de Laeken, Maggie De Block en profite pour ouvrir le débat sur le sujet ;
  • 1.002 tweets sur Twitter. En réalité, il faut diviser ce nombre par deux car le même tweet est systématiquement posté en flamant et en vieux françois ;
  • 1 demande d’ordalie pour le chef de la maison, ancien complice du roi père et traître non de la Patrie mais de la confiance du jeune roi ;
  • 3 démentis en vue de rétablir la vérité au détriment d’inepties ;
  • 1.000 prières, une matin en se brossant les dents et une le soir agenouillé à côté du lit.
  • 9 serrages de pinces avec celui qui rêve de lui couper le tête ; futur acte fondateur de la Nation indépendante flamande ;
  • 2 costumes ; un pour la semaine, sorte de bleu de travail ou de cache-poussière bien utile et un autre plus sympa pour le we ;
  • 17 procès d’animaux dont le coq condamné à mort par pendaison avant l’aube pour avoir provoqué un lion ;
  • 17 refus d’audience à son frère et prince Laurent, défenseur des précédents animaux condamnés ;
  • 1.400.000 excommunications, il s’agirait des 20% de belges ayant voté pour la NVA ;
  • 450 nuits perturbées par le vol d’avions au-dessus du palais depuis qu’un vassal a exécuté son plan de dispersion de vols ;
  • 250 publications sur Facebook (même mention que pour Twitter) ;
  • 232 condamnations par écartèlement pour les habitants du village de Ciergnon pour soutien abusif à l’ancien pontife ;
  • 18 mises en place de pals dans les jardins de façade du palais royal, pals destinés en cas de dernière nécessité à empaler les ministres et secrétaires d’Etat ;
  • 1.565 arrêtés royaux signés.

Face à ce travail de titan, le roi Philippe jouit d’une excellente réputation auprès de la population. Selon un récent sondage, commandé par la Première heure, 99% des répondants font confiance au souverain. Ce qui reste tout de même 1% sur les 11.000.000 belges qui ne sont pas satisfaits.
Au regard de ces chiffes, le roi aurait commandé 110.000 nouveaux pals. Histoire de se garantir un score de satisfaction identique à Elio Di Rupo, l’empereur rouge.

Suivez-nous sur Facebook

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*