Accueil » À la une » Plainte sur Maurane et Milquet pour outrage à la pudeur
4 Maurane pour le prix d'une. Avec ou sans plainte.
4 Maurane pour le prix d'une. Avec ou sans plainte.

Plainte sur Maurane et Milquet pour outrage à la pudeur

Agissant pour le compte d’un client, un avocat a déposé cette semaine, une plainte contre Maurane et contre Joëlle Milquet la Ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles, sur la base des articles 483 et 129 du code pénal.

Boostée par White White Cherse dont elle fut l’ambassadrice, Maurane a renouvelé sa voix, son corps, son style et ses chorégraphies de concert. « J’ai découvert de nouvelles influences pas loin dans mon quartier de Schaerbeek et j’ai voulu un spectacle plus en phase avec ce qui se fait aujourd’hui. Plus oriental et plus ‘twerkky’ si je peux me permettre ce mot. » Toujours est-il que cela lui a posé des problème la semaine dernière : un homme a porté plainte.

Dans le document que la Première Heure a pu obtenir, le plaignant affirme : « je circulais dans le quartier, lorsque mon attention a été attirée par un attroupement de jeunes autour d’un spectacle. Après un certain temps, une femme d’une cinquantaine d’années est montée sur le podium, accompagnée d’un groupe de danseurs et danseuses légèrement vêtus et attentant aux mœurs. La femme, objet de cette plainte, a dansé et chanté des chansons d’une bassesse et d’un mauvais goût indéniables, avec des gestes et des attitudes suggestives attentatoires à la pudeur et aux bonnes mœurs. Le tout en présence d’un public majoritairement composé de mineurs et de mineures équipé de smartphones« .

Le plaignant demande de poursuivre Maurane pour outrage public à la pudeur. Et de poursuivre Joëlle Milquet, la Ministre de la Culture qui oriente, organise et régule la politique culturelle de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour complicité.

Suite aux prochains épisodes. Car il nous revient que Maurane a signalé sur son compte Twitter en ajoutant : « Si t’aimes pas mes spectacles, taka te badigeonner le pubis d’aïoli« .

Si la finesse du Tweet vaut celle de son spectacle, gageons que les poursuites ne tarderont pas. Et Milquet de rappeler que dans le mot ‘culture’, il y a le mot ‘ture’ aussi.

Lisez aussi l’hommage à la plus vieille rappeuse (107) décédée cette semaine. Elle avait inventé le Crunk, sorte de sous-genre du rap. Respect.

photo : Ironsalamander

Suivez-nous sur Facebook

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*