Accueil » À la une » Nouvelle publicité PrimaDonna : le gouvernement décrète l’état d’urgence
prima

Nouvelle publicité PrimaDonna : le gouvernement décrète l’état d’urgence

BRUXELLES  – Près de 500km de bouchons ont été enregistrés en fin de journée.Le Centre Perex est submergé d’appels. En cause, la nouvelle publicité PrimaDonna sur les abribus.

La sève monte dans les artères de la capitale. En à peine quelques heures, la nouvelle publicité PrimaDonna a provoqué la paralysie complète du centre de Bruxelles et ce, malgré les congés scolaires. En fin d’après-midi, le réseau bus de la Stib était lui aussi totalement à l’arrêt en raison de nombreux retards accumulés tout au long de la journée et de quelques incidents survenus à certains arrêts.

Une cellule de crise a été constituée au centre RTBF Mobil Info. La situation est pire que lors des graves épisodes neigeux de l’hiver 2011-2012, rapporte Marjorie Billot depuis le centre Perex. Nous demandons aux automobilistes de ne plus nous appeler, nos lignes sont saturées. D’après nos informations, Serge Godefroid, le motard Europ Assistance du centre Perex, aurait lui aussi percutés un abribus, contraignant la RTBF à faire appel à des hélicoptères.

Confronté à la propagation du phénomène dans la plupart des grandes villes du pays, le Ministre de l’Intérieur, Jan Jambon, a été contraint d’écourter son séjour en Bavière pour décréter l’état d’urgence. L’armée a été appelée en renfort pour épauler nos forces de police et dégager les voiries, a-t-il indiqué au micro de la PH. Un plan de circulation alternée sera par ailleurs mis en place dès demain, ajoute le ministre NVA.

À la chancellerie du Premier Ministre, on se veut pourtant rassurant. Selon le porte-parole de Charles Michel, le retrait des affiches n’est pas à l’ordre du jour. La campagne publicitaire de PrimaDonna ne devrait que quelques jours, a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse.

Suivez-nous sur Facebook

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*