Accueil » À la une » Après cette coupe d’Europe, l’Union belge va habituer les jeunes joueurs aux insultes racistes.
Foot et racisme
Enfin, une évolution des mentalités dans le foot belge.

Après cette coupe d’Europe, l’Union belge va habituer les jeunes joueurs aux insultes racistes.

BRUXELLES – L’Union belge de football innove et lance une nouvelle arme anti-racisme sur le terrain : encore plus de racisme. Explications.

Manque d’innovation, carte de route frileuse telles sont les principales remarques adressées à l’Union belge. Aujourd’hui, les amateurs du ballon rond applaudissent des deux mains l’initiative de la maison de verre. Face à l’échec des multi-campagnes antiracismes, l’Union belge de football a pris tout le monde à contre pied. Un coup de patte digne des plus grands qu’étaient Gaston Taument et Luigi Pieroni.

Sharon Zemel, membre de la commission technique de l’URBSFA, explique la démarche : « Ces derniers mois, des joueurs de couleurs ont été la cible de supporters racistes. Malgré les efforts déployés depuis de nombreuses années, aucun club n’est épargné. Nous avons donc pris le taureau par les cornes en modifiant le règlement des catégories de jeunes. »

Des changements déjà visibles
L’Union Belge a décidé, à travers le règlement, d’encourager tout geste, toute parole et comportement raciste, discriminatoire et dégradant. Son objectif : initier dès le plus jeunes âges nos talents en devenir aux insultes et gestes racistes auxquels ils seront forcément confrontés dans les équipes premières. Il fallait oser et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’initiative porte ses fruits.

Joshua et Désiré le confirment. Ces enfants évoluent en U15 dans des clubs de la région bruxelloise. « Le match était serré » déclare d’emblée Désiré. « Après avoir marqué, je suis retouné au rond central pour remettre la balle en jeu, un des parents au bord du terrain a alors hurlé : bien joué négro ! Sur le coup j’étais choqué. Mais personne n’était épargné, par exemple, lorsque Joshua m’a taclé de manière peu catholique… Une maman a vivement crié : sale juif ! »
Joshua d’enchérir : « Voulant rester fair-play, à la fin du match, nous nous sommes excusés en nous serrant la main. Geste que le public a applaudi. A cause de cela, le club a été sanctionné de trois matchs à huit clos pour comportement sportif”.

Cette décision a pu surprendre, mais les jeunes ont bien assimilé le comportement à adopter sur un terrain de foot. Le public, quant à lui, commence à comprendre le rôle qu’il a à jouer » se défend Sharon Zemel.

Michel Platini, Président de l’UEFA a réagit : « Il faut le reconnaître que l’Union belge fait preuve d’audace. Habituer les enfants aux insultes afin de ne plus avoir à sanctionner le public et éviter les pétages de plomb des joueurs, il fallait y penser. » Platini va même plus loin : « Nous devrions à l’avenir obliger la mixité dans toutes les équipes d’âge. Cela permettra de multiplier la variété d’insultes. On pourrait par exemple imaginer que tout coach soit obligatoirement gay, que chaque équipe ait un musulman et un juif dans l’effectif. Imaginez-vous la richesse d’insultes qui en découlerait ? Une vraie richesse ! »

Certaines stars du ballon rond ont déjà réagi via Twitter :

  • Luis Suarez : Super nouvelle, je prône le racisme sur les terrains depuis mon arrivée à Liverpool. @GiorgioChiellini
  • Mario Balotelli : Jeune, j’aurais tant aimé bénéficier d’un tel règlement… #PSGjetencule
  • Eden Hazard : Goud news ! Pride tou be belge. #URBSFA @thibautcourtois
La bonne idée pour ne rien rater : la newsletter (2x/mois).

Je m’abonne ici.

fond de photo : JEAN BAPTISTE QUENTINMAXPPP

Suivez-nous sur Facebook

3 plusieurs commentaires

  1. Tout bon ! Ils peuvent venir prendre des leçons ici au Mexique, quand ils veulent !

  2. mon dieu… vive le hockey !!!!

  3. Mais bon, c’est PHnet… Juste un peu pire que la DH…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*