Accueil » À la une » L’équipe du pape s’étouffe en mangeant l’agneau pascal. Le pape réagit.
- C'est bon à l'ail. -Non, Halal...
- C'est bon à l'ail. -Non, Halal...

L’équipe du pape s’étouffe en mangeant l’agneau pascal. Le pape réagit.

Joyeuses Pâques. Carrefour faisait de la pub dans les abribus depuis une dizaine de jours pour ne pas rater l’occasion de vendre plus de 15.000 agneaux pour la fête de Pâques.

Pauvre petit agneau, il se fait bouffer par les pieux Chrétiens. Il faut dire que l’agneau ou, plus âgé, le mouton à le même statut que certaine religion : Martyr de l’histoire. Avec un grand « H ». Mais, rien de tel que la viande d’agneau marinée à l’ail ou en sauce Cognac, vous diront les gourmets. Certainement, lorsque l’on sort d’un carême tel que même un végétarien affamé pourrait confondre de la roquette avec ce que mange, non sans plaisir, un coprophile.

Selon notre enquête, il s’avère que le Pape François Premier – premier à ne pas vivre dans sa tour d’ivoire ainsi qu’à se réfugier derrière les écrits de théologiens ou derrière un pare-brise pare-balles – a consommé le classique repas de Pâques avec ses évêques. Au menu du festin préparé par son cuisinier anglais : un agneau à la sauce menthe avec, en guise de dessert, de la gélatine colorée.

Il y a eu deux temps au repas. Le premier, celui des réjouissances de la fête la plus importante des Chrétiens. La seconde, l’annonce que l’agneau n’était pas celui que l’équipe de François Ier pensait avoir mangé.

La petite bête à laine mangé par le clergé avait été tué selon le rite musulman : elle était halal. Notre équipe a mis la main sur le certificat signé d’un imam venu de Naples. C’est alors que l’équipe a commencé à vomir cœur sur carreau, sans savoir si c’est la cuisine anglaise qui les avait perturbé ou l’origine de la bête. Le Pape, quant à lui, touché par le divin, a commencé à s’exprimer tout en virevoltant dans les airs. Un évêque malade a pris note de la révélation :

« Cher amis, Je vous le dis en vérité : conseillons au monde ceci. Eviter de manger de la cuisine anglaise préparée avec les ingrédients musulmans. Je vous le dis. Vous pouvez manger l’un ou l’autre mais pas l’un et l’autre. » Et de conclure, face aux évêques la tête proche de leur sceau brillant : « Amen. Allez, dans la paix du Christ et rendons grâce à Dieu. »

Joyeuses Pâques.

Suivez-nous sur Facebook

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*