Accueil » À la une » Il crée un autocollant « Standard pas champion » et devient millionnaire
L'autocollant "Standard pas champion" semble avoir un bel avenir devant lui.
L'autocollant "Standard pas champion" semble avoir un bel avenir devant lui.

Il crée un autocollant « Standard pas champion » et devient millionnaire

Liège – Alors que les autocollants « Standard Champion » ne se vendent plus qu’au marché aux puces et auprès de rares antiquaires du Sablon, un supporter du club liégeois a trouvé le moyen de rentabiliser sa passion.

Kevin a 21 ans, il habite Seraing. La dernière fois que son club favori a remporté la Jupiler League, il avait à peine 16 ans. C’était en 2009. Depuis, la Meuse a coulé sous les ponts et seuls les plus anciens se souviennent encore des nuits blanches endiablées sur la place Saint-Lambert suite aux deux derniers sacres du club.

À cette époque, mon père m’avait acheté un autocollant « Standard Champion ». Je l’avais collé à l’arrière de mon casque de mon camino rouge, nous raconte-il avec un brin d’amertume. Il s’en vendait comme des petits pains, toute l’activité économique de la ville redécollait grâce aux autocollants ! Cependant, l’embellie fut de courte durée et le mauvais début de saison 2014-2015 a donné le coup de grâce aux derniers optimistes.

Suite à la défaite du Standard lors de la 15ème journée de championnat face à Ostende, Kevin a eu cette idée de génie. Je me demande même comment personne n’y a pensé avant moi, s’exclame-t-il. Désormais le weekend, il vend des autocollants « Standard pas champion » dans les cafés de Sclessin et le centre-ville de Liège. Après trois semaines d’activités, Kevin en a écoulé plus de 50.000 exemplaires et ce, dans tous les formats possibles. Il y en a pour les voitures et pour les deux roues, j’en ai même fait des magnets pour les portes de frigos, nous explique le jeune homme, dont le chiffre d’affaire avoisine déjà le million d’euros.

Avec la défaite du Standard face à Courtrai, la troisième d’affilée, Kevin est plus confiant que jamais. Alors que nous n’en sommes qu’à la moitié du championnat, il prépare déjà les autocollants de la saison 2015-2016.

Suivez-nous sur Facebook

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*