Accueil » Faits divers » Elle pose langoureusement AVANT son opération chirurgicale. Photo dans l’article.

Elle pose langoureusement AVANT son opération chirurgicale. Photo dans l’article.

Marie Morgane ne s’est jamais sentie tout à fait femme. « Ouais, mais va pas dire dans ton article que je me sens un homme, hein. Pasque c’est pas ça du tout. Vous comprendez jamais rien vous? les journalistes« . Sous son air rentre dedans? se cache une femme très sensible. « Je suis mal née. C’est pas ma faute. » C’est vrai il lui manque une queue à la Marie.

Bref, Marie, qui n’est pas tout à fait femme, mais, qui n’est pas un homme, avait besoin d’une queue. Car Marie Morgane est en réalité une sirène née dans un corps de femme à part entière.

Tout le village d’Aywaille s’est cotisé pour qu’elle puisse subir son opération chirurgicale. Elle va devenir une sirène. Son mari est enchanté, preuve du pouvoir de Marie. « Je suis heureux pour ma femme. J’savais depi l début qu’elle était une sirène. Ouais, elle m’a charmée. Mais ce n’est pas tout. C’est pas que j’ai l’odorat fin, mais Marie sent fort le poisson. Ca va des pieds à l’entre-jambes. Après plus. Ca m’a jamais gêné pasque je suis pêcheur. » Son mari l’a sorti de la tourmente. Car ils avaient beau avoir l’argent, il manquait encore le corps de demi poisson pour la greffe.

Alors hier, scène de joie et de liesse populaire dans le village d’Aywaille qui soutient la démarche : le mari avait pêché le bon péchon.

Marie pose fièrement à côté de ce qui sera une partie de son nouveau corps.

Marie Morgane, future sirène

Marie Morgane, future sirène

 

photo de la bombasse à click : ericdress.com

Suivez-nous sur Facebook

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*