Accueil » À la une » Délestage : la centrale nucléaire de Tihange mise à l’arrêt pour économiser l’électricité
la centrale nucléaire de Tihange est contrainte à l'arrêt en raison du plan de délestage
Dès les premières chutes de neige, la centrale nucléaire de Tihange est contrainte à l'arrêt

Délestage : la centrale nucléaire de Tihange mise à l’arrêt pour économiser l’électricité

HUY – Alors que la première offensive hivernale de l’année s’abat sur la Belgique et fait resurgir les risques de pénurie d’électricité, le gouvernement a décidé d’activer son plan d’économie d’énergie.

Le sort semble s’acharner sur Tihange. Deux jours après l’incendie qui a ravagé un transformateur électrique de la centrale nucléaire, le réacteur 3 est – à nouveau – à l’arrêt. En cause : le plan de délestage, activé dès les premières chutes de neige ce mardi par le gestionnaire du réseau électrique.

À Huy, c’est la consternation parmi la population. La commune devait en effet être épargnée par les coupures de courant. Ores nous avait promis de ne pas inclure Huy dans son plan de délestage, nous indique le bourgmestre, Alexis Housiaux, furieux. Cette décision relève de la folie, l’arrêt du réacteur Tihange 3 ne va pas résoudre le problème de pénurie, bien au contraire, ajoute-t-il.

Et pour cause, depuis le 28 novembre dernier, l’édition 2014 de « Tous les plaisirs de l’Hiver » bat son plein dans le cœur historique de la ville. Comme chaque année, une patinoire et le village de Noël sont installés sur la Grand-Place pendant tout le mois de décembre. Des festivités « énergivores » selon la ministre fédérale de l’Énergie, Marie-Christine Marghem (MR).

Avec cette première vague de froid et la surconsommation d’énergie engendrée par le village de Noël, nous n’avons pas eu d’autres choix que d’activer une nouvelle zone de délestage sur la localité de Tihange, indique la ministre MR au micro de la PH. Le fait que la centrale nucléaire soit touchée est une pure coïncidence, ajoute-t-elle, avant d’inviter le bourgmestre socialiste de Huy à faire preuve de civisme et de solidarité avec le reste du pays. J’ai demandé au bourgmestre d’interdire l’usage des chaufferettes dans les cabanes du village de Noël et de débrancher toutes les décorations lumineuses à partir de 17h30.

Malgré ces mesures très restrictives, la ministre s’est voulue rassurante. Pour faire face à la pénurie d’énergie engendrée par l’arrêt de Tihange 3 pendant les périodes de délestage, elle a annoncé l’importation d’électricité en provenance de Hollande.

Suivez-nous sur Facebook

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*