Accueil » À la une » BiFFF : le nouveau film pour les Dardenne est un défi lancé par Christophe Bourdon.
v
Les vampires des Dardenne

BiFFF : le nouveau film pour les Dardenne est un défi lancé par Christophe Bourdon.

Après la consécration des Frères Dardenne aux derniers Magritte, les réalisateurs ont prouvé à la Belgique, cette fois, qu’ils étaient capable ‘d’être prophète en son pays’. “Nous n’avons plus rien à justifier à personne, notre cinéma a fait le tour du monde.

On les avait dit guère en forme ces derniers temps. Et pour cause, ils ont décidé de quitter leur zone de confort. “Pas évident, pas évident, pas évident” comme dirait un des Snuls.

En réalité, tout est parti d’un défi lancé par Christophe Bourdon – sorte de comique troupier de la télévision et radio belge. L’homme est aussi réalisateur. Il a d’ailleurs a été récemment consacré au Bifff, (le festival du film fantastique, ndlr) pour son court-métrage Un zombie au vélo avec l’excellent acteur belge encore trop méconnu Olivier Bonjour dans un grand rôle de décomposition. A la réception, de son prix, le Bruce Lee de la vanne avait déclaré : J’ai fait un film social avec un zombie, je mets au défi les Dardenne de faire un film de vampires.

La nouvelle a vite fait le tour du petit monde du cinéma belge francophone. Et les Dardenne de relever le défi. “Nous pensons que nous pouvons encore surprendre nos fans. Nous sommes en train de mettre un gros budget en place car nous voulons des explosions partout. Nous voulons faire un fuck*** film bourré d’effets spéciaux et de chouettes coiffures pour faire la nique à Bourdon. Nos vampires seront tellement sanguinaires que le film sera classé ‘R’ aux States. Nous voyons grand, nous voyons fort, nous voyons belge. Car oui, le films sera tourné à Seraing. »

Exclusif : PHnet – La Première Heure a mis la main sur l’ébauche du script.
Un vampire attaque les supporters du Standard de Liège. Le grand chasseur, on parle de Nicolas Cage ou de Jean-Claude Van Damme, fait péter le stade. Mais le vampire s’échappe in extrémis et compose une armée en transformant les flamands en vampires* pour attaquer Charleroi. Mais ce n’est pas sans compter sur la résistance des Namurois, réputés pour leur rapidité d’action.

Notre critique de film, Quentin Tintino explique : le flamand qui suce le wallon jusqu’à la moelle sera l’allégorique thématique du film. Une sorte de retour à l’envoyeur. Nous sommes curieux du résultat.

photos : « Dardenne 2014 » par Georges Biard. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons

Suivez-nous sur Facebook

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*